Pour nous trouver :

Association pour la Défense et le Développement Touristique de la Vallée du Cher et des Territoires Limitrophes
MAIRIE D’ATHEE-SUR-CHER

9, Chemin des Dames

37270 ATHEE-SUR-CHER

 

Courriel : Secrétariat

02/08/2016 : Adoption du SAGE Cher aval

 

24/07/2016 : Jour de Cher

 

22/07/2016 : Commission sénatoriale sur la prospective : Gestion de l'eau : agir avec pragmatisme et discernement

 

30/06/2016 : Demande d'AOT sur le Cher canalisé

 

28/06/2016 : Inauguration de la stèle Charles Antoine François POIREE sur le Canal du Nivernais.

 

15/06/2016 : Assemblée Générale de l'association, les comptes-rendus et documents présentés !

 

12/06/2016 : Commission sénatoriale sur la prospective : EAU, l'état d'urgence est déclaré !

 

07/05/2016 : La vallée du Cher reste leur préoccupation !

 

05/05/2016 : Notre Association prend conscience des nombreux impacts négatifs de la LEMA basée sur le principe de continuité.

 

05/05/2016 : Analyse de la LEMA, impacts positifs/impacts négatifs en 2010, en 2015.

 

05/05/2016 : màj : Un nouveau bateau sur le Cher canalisé.

 

07/03/2016 : La continuité des cours d’eau : la géniale arnaque de l’agrochimie.

 

27/02/2016 : Pollution chimique dans l'eau potable et les cours d'eau.

 

31/01/2016 : Sénat : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

27/01/2016 : A.N. : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

22/01/2016 : Lisez notre contribution au : "Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages".

 

08/12/2015 : Rencontres de l’eau en Loire-Bretagne et commentaires

 

31/10/2015 : Compte-rendu de l'assemblée générale de l'association du 03/10/2015.

 

16/10/2015 : Projet de développement du tourisme vert en vallée du Cher

 

04/10/2015 : Crevettes au labo

 

22/09/2015 : Tout savoir sur l'Alimentation en Eau Potable (AEP)

 

07/09/2015 : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

30/08/2015 : Cher en Fête à Chisseaux, article de la NRCO du 30/08/2015.

 

11/08/2015 : Cher en fête édition 2015

 

31/07/2015 : Le barrage de Nitray réparé

 

27/07/2015 : Les pêcheurs s'attaquent au fléau de la jussie

 

20/07/2015 : Le barrage de Vallet est réparé

 

12/07/2015 : Bléré, le paysage retrouvé !

 

08/07/2015 : Bléré : les travaux sont presque terminés.

 

07/07/2015 : 115 aiguilles au barrage de Nitray

 

27/06/2015 : La LEMA : Loi sur l'eau 100% contre-productive : Lettre à trois ministres !

 

27/06/2015 : Nous respirons des pesticides, nous buvons des pesticides, nous mangeons ...

 

16/06/2015 : Perturbateurs endocriniens et malformations chez les bébés garçons

 

04/06/2015 : La LEMA : Loi sur l'eau 100% contre-productive

 

25/05/2015 : Les conditions de référence de la directive cadre européenne sur l’eau face à la dynamique des hydrosystèmes et des usages.

 

24/05/2015 : Barrage de Bigny : l'Etat en passe d'obtenir gain de cause ?

 

13/05/2015 : Renseignements sur les crues de la Loire et de ses grands affluents - ouvrage à télécharger

 

13/05/2015 : Inondations en Indre-et-Loire 1846-

1856 - ouvrage à télécharger

 

11/05/2015 : « Écologie punitive » : le retour ?

 

11/05/2015 : Utilisation pratique et complète d'une chute d'eau pour tous les services d'une exploitation minière ; Cliquez sur l'image pour télécharger l'étude complète. - ouvrage à télécharger

 

02/05/2015 : Les associations partageant nos valeurs et nos combats; aujourd'hui l'HYDRAUXOIS .

 

25/04/2015 : Montluçon : Aménagement des deux rives du Cher inscrit au prochain contrat AUVERGNE + 3ème génération !

 

13/04/2015 : Lettre ouverte au président du Comité National de l'Eau.

 

07/04/2015 : Consultation publique SDAGE Loire-Bretagne 2016-2021; les remarques de l'association.

 

07/04/2015 : Les questions au gouvernement

 

10-02-2015 : Les rives du Cher sont un espace naturel, sauvage. Pourtant, les sources historiques ont laissé du port de Vierzon une vision d’intense négoce. Article paru le 02/02/2015 dans le Berry Républicain.

 

13-01-2015 : Trois ans de diagnostic, hypothèses et débats auront été nécessaires pour rédiger l’ordonnance qui doit rendre aux eaux du Cher aval leur bonne santé. (article paru le 02/02/2015 dans le Berry Républicain).

 

05-01-2015 : Des voeux et des promesses... on aimerait tellement y croire !

 

05-01-2015 : L'écologie à laquelle j'adhère !

 

01-12-2014 : GEMAPI, la petite nouvelle !

 

09-08-2014 : Barrage aux barrages  : Ne manquez pas l'article paru dans la "La Nouvelle République du Centre-Ouest".

 

09-08-2014 : Cher en fête 2014

 

28-07-2014 : La LEMA, loi inique : Les députés Jean-Pierre VIGIER et Maurice LEROY se font le porte-parole de la pétition auprès du gouvernement. Lire le compte-rendu des questions écrites au gouvernement.

 

13-06-2014 : Le monde associatif est entendu par la presse régionale.

 

07-06-2014 : La LEMA, loi inique : Le sénateur du Cher, Rémy POINTEREAU se fait le porte-parole de la pétition auprès du gouvernement. Lire le compte-rendu des questions orales au gouvernement.

 

18-03-2014 : Pétition pour l'amendement de la LEMA (Loi sur l'Eau et les Milieux Aquatiques)

 

02-03-2014 : Réunion du comité des acteurs de la Vallée du Cher! Ne manquez pas le diaporama projeté lors de la réunion!



29-01-2014 : Continuité écologique : Pierre Lestoquoy contre-attaque !



29-01-2014 : Les projets 2014 : La rénovation des barrages sur le Cher, la régulation du débit, la conciliation entre les activités de loisirs et la préservation du milieu naturel…

 

15-01-2014 : Barrage de Vallagon : Hommage rendu par la "Nouvelle République" pour les travaux réalisés par le "Syndicat du Cher canalisé" (maitre d'ouvrage et d'oeuvre) et de nombreux bénévoles issus du monde associatif, des élus et des entreprises locales ; nous nous associons bien volontiers à cet hommage.



04-12-2013 : Mise à jour : La table ronde sur l'eau s'est tenue à Vierzon; ne manquez pas le résumé et les diaporamas de chaque intervenant disponibles sur ce site, ainsi que le compte-rendu des débats.



31-10-2013 : L'assemblée générale de l'Association a eu lieu le 26-10-2013



17-10-2013 : Le Cher Histoire et archéologie d'un cours d'eau : Revue archéologique du Centre de la France, Supplément N° 43 : Le Cher : Histoire et archéologie d'un cours d'eau de Virginie Serna (Broché - 1 juillet 2013).



11-10-2013 : La table ronde sur l'eau s'est tenue à Vierzon; ne manquez pas le résumé et les diaporamas de chaque intervenant disponibles sur ce site.



08-10-2013 : Le Cher en fête : le compte-rendu et les discours.



03-10-2013 : Barrages : les travaux sur le Cher continuent malgré la pluie: Ne manquez pas la vidéo tournée par la "La Nouvelle République du Centre-Ouest".



25-09-2013 : Barrages : les travaux sur le Cher ont commencé : Ne manquez pas  les articles et le diaporama parus dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest".



25-09-2013 : Moulins et sarcophages dormaient dans le lit du Cher à Bruère-Allichamps: Ne manquez pas l"article paru dans "L'Echo du Berry"



12-09-2013 : PLAGEPOMI : Le président de notre association répond à la consultation lancée par la DREAL Pays de Loire.



04-05-2013 : Canal de Berry et Cher canalisé : Plaidoyer pour le développement d'un tourisme vert.



01-05-2013 : Cher canalisé : comment concilier économie et écologie : Ne manquez pas  l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 30 avril 2013



25-03-2013 : Dans le cadre de la consultation publique sur l'eau organisée par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, l'Association vient d'envoyer une lettre ouverte au Président du Comité de bassin.

 

28-02-2013 : Le barrage du Boutet sur le Cher : C'est sûr, il ne sera pas détruit... Voir les photos du barrage et de l'atelier d'énergie dans la galerie photos

 

26-02-2013 : Cher canalisé ou sauvage : le courant du compromis : Les premiers commentaires !

 

12-02-2013 : Cher canalisé ou sauvage : le courant du compromis : Ne manquez pas  l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 5 février 2013. A voir également, le résumé des débats paru sur le site des organisateurs, l'APIC41 où le débat reste ouvert; n'hésitez pas à déposer vos commentaires.

 

16-01-2013 : Bilan 2012  : Ne manquez pas notre flash info N° 1, de janvier 2013, qui retrace nos actions durant l'année 2012.

 

26-12-2010 : Le Cher baisse, la colère monte ! ; ne manquez pas l'article paru dans "La Montagne" le 26 octobre 2012.

 



 20-10-2012 : Ressources en eau : le manque d’eau de plus en plus fréquent, devient le problème majeur vis-à-vis de la qualité biologique de l’eau, de la ressource halieutique et des usages...

 

19-10-2012 : Les barrages à aiguilles du Cher canalisé n'ont pas résisté à la brusque montée des eaux ! ne manquez pas l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 19 octobre 2012.

 

04-10-2012 : Bigny-Vallenay : Un peu plus d'une douzaine de pieux sont apparents et semblent implantés comme des palées de 3 pieux pour certains. Au milieu de cet ensemble apparaissent des morceaux de grès travaillés et brisés.

 

22-09-2012 : Bigny-Vallenay : Les archéologues fluviaux découvrent les restes d'anciens sarcophages dans le lit du Cher sauvage à Vallenay (18) ; ne manquez pas l'article paru dans l'hebdomadaire "L'Echo du Berry" le 20 septembre 2012.

 

Communiqué de presse :

La Préfecture et le Conseil Général d'Indre-et-Loire s'engagent ensemble pour l'avenir du Cher canalisé!

Projet global : Les Conseils généraux d'Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher se sont entendus pour financer une étude globale ....

 

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations ou téléchargez notre formulaire d'inscription. Nous vous attendons avec impatience !

L'amendement de la LEMA ? Si, c'est possible !

LA LEMA :  LOI SUR L’EAU 100% CONTRE-PRODUCTIVE

La Directive Cadre Européenne (DCE) de 2000 implique une obligation de résultats sur la restauration de la qualité de l’eau en laissant aux Etats-membres le choix des moyens pour les atteindre. Promulguée en 2006, la loi française sur l’eau et les milieux aquatiques, la LEMA comporte, en tant que moyen, le principe de continuité écologique défini comme la libre circulation des espèces et des sédiments. Par rapport à la transposition de la DCE, il s’agit d’une contrainte franco-française dont l’application a des conséquences socio-économiques catastrophiques : suppression de la plupart des usages existants sur les cours d’eau et impossibilité de développer leurs formidables potentialités dans la régulation des débits, la transition énergétique, et le tourisme. De plus, la continuité écologique n’a aucun impact sur la mauvaise et inacceptable qualité chimique des eaux de surface et s’avère totalement inadaptée aux effets des changements climatiques. 
Il était admis que la continuité  écologique des cours d’eau, signifiant la suppression des obstacles et le retour à une hydro-morphologie proche de l’état naturel, favorisait en dehors des périodes d’étiage la biodiversité et la reproduction de la faune aquatique. Des écologistes continuent à proclamer ces vertus en se référant à des études scientifiques. Mais aujourd’hui, d’autres études scientifiques sont rapportées qui démontrent que la corrélation entre l’hydro-morphologie et la biodiversité  n’est que très faible ou inexistante. Ces résultats contradictoires accréditent l’hypothèse  qu’une autre pression déterminante interagit sur l’état de l’écosystème aquatique ou que l’écosystème lui-même a atteint un état irréversible. La pression n’est autre que la pollution chimique. Le degré de la pollution chimique de l’eau et des sédiments gouverne aussi la biodiversité des milieux aquatiques, indépendamment de la continuité des cours d’eau. Comment espérer voir prospérer la biocénose et notamment la faune benthique invertébrée (l’un des indices de la qualité biologique de l’eau) dans une eau et des sédiments pollués par des produits toxiques pour tous les êtres vivants ? Faut-il que le principe de continuité soit devenu un dogme pour nier cette évidence !

...

Lire la suite de l'analyse de Jean-Pierre Pestie dans le document à télécharger

La LEMA, loi sur l'eau 100% contre-produ[...]
Document Adobe Acrobat [273.4 KB]
« Écologie punitive » : le retour ?
20150510_AMF_Biodiv_cm..pdf
.pdf Fichier [183.8 KB]

Ségolène a dit, mais ça c'était avant :

"Je crois à l'écologie positive qui lève les freins, libère les initiatives et apporte dès aujourd'hui des bénéfices tangibles à chacun."

Bravo Madame la ministre, c'est exactement le sens de notre action, et ce que nous voulons obtenir par l'amendement de la LEMA !

N'oubliez pas de signer notre pétition ! Pétition en ligne : Pourquoi faut-il amender la LEMA ?

Vallée du Cher - L'association pour la défense et le développement touristique de la vallée du Cher et des territoires limitrophes !

Nous sommes ravis que votre chemin ait croisé nos pages Internet. Ici, vous pourrez en savoir plus sur notre association et sur ses membres, vous renseigner sur nos activités et faire notre connaissance.

Nous serions heureux de pouvoir vous souhaiter la bienvenue  dans notre association!

La vallée du Cher

- Le cours du Cher
- Des hauts et des bas
- Des paysages variés
- Le canal de Berry
- Les joyaux de la Vallée
                                 - Les  activités sur l’eau…
                                 - …à  pied, à vélo, à cheval !
                                 - La  Vallée gourmande




Le cours du Cher

    Long de 367 km, le Cher est la 14ème rivière de France… Il est aussi l’un des principaux affluents de la Loire (avec  l’Allier, la Vienne et la Maine). Montluçon, Saint-Amand-Montrond et Tours sont arrosées par ses eaux.
     La rivière prend sa source à Mérinchal (département de la Creuse, dans le Limousin), à 713 mètres d’altitude. Elle traverse ensuite l’Auvergne (départements du Puy-de-Dôme et de  l’Allier) et la Région Centre (départements du Cher, du Loir-et-Cher, de l’Indre, et d’Indre-et-Loire).
     Sur près de 300 km, la rivière laisse aller son cours librement. La Vallée, tout d’abord peu encaissée, fait place à des gorges étroites (terrain imperméable composé notamment de granit et  de gneiss). Après le barrage de Rochebut, à partir de Lavault-Sainte-Anne (Allier), le Cher, sinueux, coule sur des terrains à faible pente (0,53 m/km), perméables, secondaires et tertiaires, dans une large plaine alluviale. La largeur de son lit est plutôt constante (de 80 à 100 m).
     A partir de Saint-Aignan (Loir et  Cher), la rivière est canalisée jusqu’à Tours (milieu du XIXème  siècle), dans le prolongement du canal de Berry. Montluçon et Tours sont ainsi reliées par voie d’eau. 16 écluses et barrages viennent alors ponctuer son  cours, devenu majestueux. La Vallée du Cher prend alors des airs empruntés à ceux de la vallée de la Loire… D’ailleurs, ne vous méprenez pas : l’élégant château de Chenonceau enjambe bien le Cher !

Des hauts et des bas

     La Vallée ne bénéficie pas d’une importante pluviométrie, de par la situation de son haut bassin. De ce fait, le régime hydrologique est caractérisé par de fréquentes et sévères sécheresses en été, surtout sur sa partie en amont.
     A cela, s’ajoutent l’abaissement de la nappe profonde du cénomanien dans le Val de Cher (alors qu’elle est la principale ressource locale) et le développement de l’irrigation en Champagne  berrichonne à partir de la rivière.
     A Montluçon, il est devenu nécessaire d’augmenter le débit naturel par des lâchures du barrage EDF de Rochebut et du  Prat (1,3 m3/s).
     Le projet (abandonné depuis) de la retenue de Chambonchard, en amont de Montluçon, devait permettre de maintenir un débit suffisant au niveau de Montluçon et de Selles-sur-Cher, l’objectif initial étant l’irrigation de 10 000 à 20 000 ha en bordure de vallée.
     L’imperméabilité des sols de son cours supérieur fait que les pluies (pourtant peu fortes) rendent le débit de la rivière très irrégulier. Mais bien que la Vallée du Cher puisse subir des crues parfois violentes, le souci reste de maintenir une réserve suffisante en eau, afin de satisfaire les besoins.

Quelques chiffres repères :

  • débit moyen de la rivière : de 5 à 40 m3/s.
  • en 1989 et 1990, le débit est descendu à 1 m3/s à Montluçon (à 67 km de la source).
  • en période de crue décennale (la ville la  plus exposée est Montluçon), le débit peut monter jusqu’à 450 m3/s
  • en 1940, crue de fréquence centennale : le double a été enregistré.

     Concernant la qualité de l’eau, celle-ci est jugée très moyenne à partir de la confluence avec la Tardes, puis franchement mauvaise à la sortie de Montluçon (rejets domestiques et industriels de l’agglomération) ainsi qu’après sa rencontre avec l’Aumance (polluée par les rejets industriels de la commune de Commentry).

Des  paysages variés

     La région des Combrailles correspond à un pays rustique, de plateaux et de collines. Beaucoup d’étangs viennent rythmer le paysage et vous pourrez rencontrer nombre de charolais.
     Le Boischaut Sud (à partir de La Châtre) est, quant à lui, verdoyant et bocager. Quelques vallées encaissées et espaces boisés ponctuent le paysage. Il devient Boischaut Nord (vers Valençay) où se relayent plateaux, bois, prairies et vallées.
     Entrez ensuite dans la Champagne  berrichonne, vaste plateau, dont la vocation première est avant tout céréalière (colza, orge, blé…). Sa palette de couleurs, de par ses cultures, vous étonnera !
     Dans l’Allier, venez vous promener dans les 10 000 hectares de la forêt de Tronçais, la plus belle chênaie d’Europe ! Les plus vieux chênes ont 350 ans… Domaine royal de chasse sous François Ier, la forêt devient futaie sous l’impulsion de Colbert, pour notamment la construction des navires. Vous pourrez observer la faune, très riche, ou vous reposer au bord des nombreux étangs. A moins que vous ne préfériez pratiquer une activité nautique.
     A Vierzon, une autre forêt vous invite à la balade. Peut-être pourrez-vous apercevoir un cerf, une biche, un chevreuil, un sanglier, ou encore une bécasse ? Cette forêt recense des  pins et bruyères, mais elle compte également nombre de chênes. Elle est très riche en espèces végétales et animales (connaissez-vous l’aigle botté ?).
     Continuez, et tout près, la Sologne vous ouvre ses portes. Outre son extrême variété biologique, elle vous fera découvrir, sur 500 000 ha, ses mille étangs, ses pins et ses bruyères. Le gibier n’a qu’à bien se tenir, la Sologne est terre de chasseurs !
     Enfin, avec la ville de  Montrichard, la Touraine s’annonce : murs de tuffeau, demeures  troglodytes... Les villes et villages se succèdent ainsi jusqu’à Tours.

Le canal de Berry

    Comment ne pas parler du Cher, sans évoquer le canal de Berry, son compagnon de « route » depuis Montluçon (Allier) jusqu’à Noyers-sur-Cher (Loir-et-Cher) où il se jette dans la rivière alors canalisée ?
     Afin de faciliter le commerce, le canal de Berry est construit au XIXème siècle, sous l’impulsion de Napoléon. Pendant plus d’un siècle, le canal est très actif et transporte nombre de matériaux (charbon, minerai de fer, calcaire, sable, ciment, bois…).
     Concurrence oblige (entre autres), le canal est déclassé en 1955 et vendu aux communes traversées. Certains tronçons sont même comblés. La réhabilitation du canal est l’un des objectifs  pour le développement du tourisme. Aujourd’hui, il est d’ailleurs possible de se balader le long des chemins de halage, ou de naviguer sur certaines portions.

Les joyaux de la vallée

     La rivière s’enorgueillit des richesses patrimoniales égrainées tout au long de son cours. C’est que la vallée du Cher a profité du rayonnement d’illustres sieurs et de belles dames de la région : le Duc Jean de Berry, Charles VII « le petit roi de Bourges », et son célèbre argentier Jacques Cœur, Talleyrand, Catherine de Médicis, Diane de Poitiers… et dans un autre registre, les écrivains Alain-Fournier ou George Sand…
      Il est alors bien naturel que la route touristique Jacques Cœur et celle des Dames de Touraine ont souhaité rassembler quelques uns des plus sites de cette Vallée, pour vous les faire découvrir…
Du château forteresse au château Renaissance, laissez-vous vous conter l’histoire de France…  et abandonnez-vous au charme des plaisantes cités médiévales de la Vallée !
      Les musées vous instruiront également : archéologie régionale, mais aussi porcelaine, automobiles, locomotives à vapeur… Choisissez en fonction de vos centres d’intérêt, vous n’avez que l’embarras du choix !
      Promenez-vous dans les jardins : appréciez leur dessin harmonieux ou grisez-vous des parfums nuancés. Souvent, le château n’est pas loin et veille…
       Le patrimoine religieux est lui aussi à l’honneur et vous invite à quelques moments de quiétude : entrez dans une église romane, un prieuré, une abbaye, une cathédrale…

Les activités sur l’eau…

      A partir de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), la rivière canalisée est propice aux balades fluviales.
      Location de bateaux, courtes croisières, embarquement à bord d’une péniche ou d’un futreau (de la même famille que les gabares)… vous tentent ? Dans notre rubrique « Liens amis et partenaires », sélectionnez les départements du Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire.
      Vous recherchez des activités plus sportives, toujours liées à l’eau ? Du côté de Saint-Aignan  (Loir-et-Cher), vous pourrez descendre le Cher en canoë-kayak.
      Vous êtes adepte de la pêche ? La rivière est classée en 2ème catégorie piscicole. Elle est peuplée majoritairement par des espèces d’eaux calmes : ablettes, brèmes, carpes, gardons et tanches, mais vous pourrez attraper également au bout de votre ligne quelques carnassiers : sandres, perches et silures.

…à  pied, à vélo, à cheval !

     Les randonnées pédestres sont nombreuses dans la Vallée. Partez en forêt de Tronçais (Allier), de  Vierzon ou de Vouzeron (Cher) pour une simple promenade, ou sac à dos, pour une  vraie randonnée balisée. Découvrez la Sologne, quadrillée par de multiples sentiers. Empruntez le chemin qui traverse les prairies du Fouzon (à Couffi, dans le Loir et Cher), site protégé « Natura 2000 ». Ne manquez pas, à Chabris (Indre), la boucle de Montcifray (classée espace naturel sensible) : vous  pourrez y apercevoir des espèces végétales à tendance méditerranéenne et… des  orchidées sauvages ! Longez les rives de la rivière : depuis Chisseaux (Indre et Loire) jusqu’à Montrichard (Loir et Cher) pour une balade  nature de 10 km. Vous êtes citadins ? Découvrez le bord du Cher en ville, à Vierzon (Cher).
     Emportez votre VTT et roulez le long du Cher depuis Savonnières (Indre-et-Loire), jusqu’à Tours ou Villandry. Ce tronçon fait partie des pistes « Loire à Vélo » et vous  garantit une agréable balade.
     De nombreux centres équestres jalonnent la Vallée. Chacun vous proposera sa formule  : petite  balade d’une heure, randonnée de 2 jours… avec peut-être en prime, les bords du Cher ou la visite d’un château !
     Enfin, offrez-vous le luxe de contemplez la vallée depuis le ciel, en montgolfière (départements du Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire)…
Les activités ne manquent pas pour les enfants : découvertes pédagogiques (musées thématiques,  parcs ludiques), rencontre avec les animaux (de la ferme ou de pays lointains…), loisirs toniques… Renseignez-vous auprès des différents départements. A coup sûr, vous trouverez de quoi occuper votre bambin.

La  Vallée gourmande

Profitez de votre escapade dans la vallée pour découvrir les spécialités de chaque région.

Touraine : les vins, bien sûr mais aussi les rillettes  volailles et poissons, sans oublier le Selles-sur-Cher (fromage de chèvre AOC) et les petites gourmandises de Tours.
Sologne : les gibiers, la célèbre tarte des sœurs Tatin.
Berry : les vins AOC (Quincy, Reuilly, Menetou-Salon, Sancerre, Valençay) et les autres  (Châteaumeillant, Venesmes), les lentilles vertes (du Berry), la pyramide de Valençay, le crottin de Chavignol et le Pouligny-Saint-Pierre (fromages AOC).
Auvergne : la saucisse sèche, le jambon, le Chambérat (fromage de vache).
Limousin : les  châtaignes, le bœuf, le creusois : gâteau à base de noisettes, ou fromage de vache avec lequel vous pouvez faire un « fondu creusois ».

Agenda

Nous nous rencontrons régulièrement à l'occasion de manifestations diverses. C'est là que nous faisons des échanges, que nous nous réunissons autour d'un verre ou d'un café et que nous prenons des décisions importantes pour notre association.

En savoir plus