Pour nous trouver :

Association pour la Défense et le Développement Touristique de la Vallée du Cher et des Territoires Limitrophes
MAIRIE D’ATHEE-SUR-CHER

9, Chemin des Dames

37270 ATHEE-SUR-CHER

 

Courriel : Secrétariat

11/10/2017 : Changements climatiques : impacts et dispositions appropiées

 

11/10/2017 : REMEDIER AUX ABERRATIONS DISPENDIEUSES DE LA LEMA ET DE LA GOUVERNANCE DE L’EAU.

 

31/07/2017 : RÉSOLUTION du Sénat visant à agir avec pragmatisme et discernement dans la gestion de l’eau.

 

03/07/2017 : Poissons migrateurs : Le problème, c'est la pollution.

 

21/06/2017 : La LEMA, un scandale d'état : démonstration en quelques diapositives

 

23/05/2017 : Pourquoi tant de polluants chimiques dans nos eaux et comment s’en débarrasser.

 

23/05/2017 : MàJ : Assemblée générale de notre association le 03/04/2017 à Sainte-Thorette. Le compte-rendu est en ligne.

 

10/04/2017 : Lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle

 

10/04/2017 : Remarques sur le rapport du SAGE Cher aval

 

03/04/2017 : Assemblée générale de notre association le 03/04/2017 à Sainte-Thorette.

 

08/03/2017 : Notre rencontre avec les ADT 37 & 41 du 15 février 2017.

 

16/01/2017 : Recensement des offres de navigation sur le Cher et le canal de Berry, mise à jour janvier 2017.

 

09/12/2016 : Recensement des voies douces, mise à jour novembre 2016.

 

28/11/2016 : Plus que la langue de bois, un mensonge d'Etat !

 

28/11/2016 : L'amendement de la LEMA est-il sur orbite ?

 

16/11/2016 : Montluçon : les berges du Cher vont changer de visage d'ici 2020

 

22/10/2016 : Pierre-Maurice LELIEVRE, ardent défenseur des voies d’eau, s’est éteint.

 

02/08/2016 : Adoption du SAGE Cher aval

 

24/07/2016 : Jour de Cher

 

22/07/2016 : Commission sénatoriale sur la prospective : Gestion de l'eau : agir avec pragmatisme et discernement

 

30/06/2016 : Demande d'AOT sur le Cher canalisé

 

28/06/2016 : Inauguration de la stèle Charles Antoine François POIREE sur le Canal du Nivernais.

 

15/06/2016 : Assemblée Générale de l'association, les comptes-rendus et documents présentés !

 

12/06/2016 : Commission sénatoriale sur la prospective : EAU, l'état d'urgence est déclaré !

 

07/05/2016 : La vallée du Cher reste leur préoccupation !

 

05/05/2016 : Notre Association prend conscience des nombreux impacts négatifs de la LEMA basée sur le principe de continuité.

 

05/05/2016 : Analyse de la LEMA, impacts positifs/impacts négatifs en 2010, en 2015.

 

05/05/2016 : màj : Un nouveau bateau sur le Cher canalisé.

 

07/03/2016 : La continuité des cours d’eau : la géniale arnaque de l’agrochimie.

 

27/02/2016 : Pollution chimique dans l'eau potable et les cours d'eau.

 

31/01/2016 : Sénat : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

27/01/2016 : A.N. : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

22/01/2016 : Lisez notre contribution au : "Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages".

 

08/12/2015 : Rencontres de l’eau en Loire-Bretagne et commentaires

 

31/10/2015 : Compte-rendu de l'assemblée générale de l'association du 03/10/2015.

 

16/10/2015 : Projet de développement du tourisme vert en vallée du Cher

 

04/10/2015 : Crevettes au labo

 

22/09/2015 : Tout savoir sur l'Alimentation en Eau Potable (AEP)

 

07/09/2015 : Les questions au gouvernement ; mise à jour.

 

30/08/2015 : Cher en Fête à Chisseaux, article de la NRCO du 30/08/2015.

 

11/08/2015 : Cher en fête édition 2015

 

31/07/2015 : Le barrage de Nitray réparé

 

27/07/2015 : Les pêcheurs s'attaquent au fléau de la jussie

 

20/07/2015 : Le barrage de Vallet est réparé

 

12/07/2015 : Bléré, le paysage retrouvé !

 

08/07/2015 : Bléré : les travaux sont presque terminés.

 

07/07/2015 : 115 aiguilles au barrage de Nitray

 

27/06/2015 : La LEMA : Loi sur l'eau 100% contre-productive : Lettre à trois ministres !

 

27/06/2015 : Nous respirons des pesticides, nous buvons des pesticides, nous mangeons ...

 

16/06/2015 : Perturbateurs endocriniens et malformations chez les bébés garçons

 

04/06/2015 : La LEMA : Loi sur l'eau 100% contre-productive

 

25/05/2015 : Les conditions de référence de la directive cadre européenne sur l’eau face à la dynamique des hydrosystèmes et des usages.

 

24/05/2015 : Barrage de Bigny : l'Etat en passe d'obtenir gain de cause ?

 

13/05/2015 : Renseignements sur les crues de la Loire et de ses grands affluents - ouvrage à télécharger

 

13/05/2015 : Inondations en Indre-et-Loire 1846-

1856 - ouvrage à télécharger

 

11/05/2015 : « Écologie punitive » : le retour ?

 

11/05/2015 : Utilisation pratique et complète d'une chute d'eau pour tous les services d'une exploitation minière ; Cliquez sur l'image pour télécharger l'étude complète. - ouvrage à télécharger

 

02/05/2015 : Les associations partageant nos valeurs et nos combats; aujourd'hui l'HYDRAUXOIS .

 

25/04/2015 : Montluçon : Aménagement des deux rives du Cher inscrit au prochain contrat AUVERGNE + 3ème génération !

 

13/04/2015 : Lettre ouverte au président du Comité National de l'Eau.

 

07/04/2015 : Consultation publique SDAGE Loire-Bretagne 2016-2021; les remarques de l'association.

 

07/04/2015 : Les questions au gouvernement

 

10-02-2015 : Les rives du Cher sont un espace naturel, sauvage. Pourtant, les sources historiques ont laissé du port de Vierzon une vision d’intense négoce. Article paru le 02/02/2015 dans le Berry Républicain.

 

13-01-2015 : Trois ans de diagnostic, hypothèses et débats auront été nécessaires pour rédiger l’ordonnance qui doit rendre aux eaux du Cher aval leur bonne santé. (article paru le 02/02/2015 dans le Berry Républicain).

 

05-01-2015 : Des voeux et des promesses... on aimerait tellement y croire !

 

05-01-2015 : L'écologie à laquelle j'adhère !

 

01-12-2014 : GEMAPI, la petite nouvelle !

 

09-08-2014 : Barrage aux barrages  : Ne manquez pas l'article paru dans la "La Nouvelle République du Centre-Ouest".

 

09-08-2014 : Cher en fête 2014

 

28-07-2014 : La LEMA, loi inique : Les députés Jean-Pierre VIGIER et Maurice LEROY se font le porte-parole de la pétition auprès du gouvernement. Lire le compte-rendu des questions écrites au gouvernement.

 

13-06-2014 : Le monde associatif est entendu par la presse régionale.

 

07-06-2014 : La LEMA, loi inique : Le sénateur du Cher, Rémy POINTEREAU se fait le porte-parole de la pétition auprès du gouvernement. Lire le compte-rendu des questions orales au gouvernement.

 

18-03-2014 : Pétition pour l'amendement de la LEMA (Loi sur l'Eau et les Milieux Aquatiques)

 

02-03-2014 : Réunion du comité des acteurs de la Vallée du Cher! Ne manquez pas le diaporama projeté lors de la réunion!



29-01-2014 : Continuité écologique : Pierre Lestoquoy contre-attaque !



29-01-2014 : Les projets 2014 : La rénovation des barrages sur le Cher, la régulation du débit, la conciliation entre les activités de loisirs et la préservation du milieu naturel…

 

15-01-2014 : Barrage de Vallagon : Hommage rendu par la "Nouvelle République" pour les travaux réalisés par le "Syndicat du Cher canalisé" (maitre d'ouvrage et d'oeuvre) et de nombreux bénévoles issus du monde associatif, des élus et des entreprises locales ; nous nous associons bien volontiers à cet hommage.



04-12-2013 : Mise à jour : La table ronde sur l'eau s'est tenue à Vierzon; ne manquez pas le résumé et les diaporamas de chaque intervenant disponibles sur ce site, ainsi que le compte-rendu des débats.



31-10-2013 : L'assemblée générale de l'Association a eu lieu le 26-10-2013



17-10-2013 : Le Cher Histoire et archéologie d'un cours d'eau : Revue archéologique du Centre de la France, Supplément N° 43 : Le Cher : Histoire et archéologie d'un cours d'eau de Virginie Serna (Broché - 1 juillet 2013).



11-10-2013 : La table ronde sur l'eau s'est tenue à Vierzon; ne manquez pas le résumé et les diaporamas de chaque intervenant disponibles sur ce site.



08-10-2013 : Le Cher en fête : le compte-rendu et les discours.



03-10-2013 : Barrages : les travaux sur le Cher continuent malgré la pluie: Ne manquez pas la vidéo tournée par la "La Nouvelle République du Centre-Ouest".



25-09-2013 : Barrages : les travaux sur le Cher ont commencé : Ne manquez pas  les articles et le diaporama parus dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest".



25-09-2013 : Moulins et sarcophages dormaient dans le lit du Cher à Bruère-Allichamps: Ne manquez pas l"article paru dans "L'Echo du Berry"



12-09-2013 : PLAGEPOMI : Le président de notre association répond à la consultation lancée par la DREAL Pays de Loire.



04-05-2013 : Canal de Berry et Cher canalisé : Plaidoyer pour le développement d'un tourisme vert.



01-05-2013 : Cher canalisé : comment concilier économie et écologie : Ne manquez pas  l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 30 avril 2013



25-03-2013 : Dans le cadre de la consultation publique sur l'eau organisée par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, l'Association vient d'envoyer une lettre ouverte au Président du Comité de bassin.

 

28-02-2013 : Le barrage du Boutet sur le Cher : C'est sûr, il ne sera pas détruit... Voir les photos du barrage et de l'atelier d'énergie dans la galerie photos

 

26-02-2013 : Cher canalisé ou sauvage : le courant du compromis : Les premiers commentaires !

 

12-02-2013 : Cher canalisé ou sauvage : le courant du compromis : Ne manquez pas  l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 5 février 2013. A voir également, le résumé des débats paru sur le site des organisateurs, l'APIC41 où le débat reste ouvert; n'hésitez pas à déposer vos commentaires.

 

16-01-2013 : Bilan 2012  : Ne manquez pas notre flash info N° 1, de janvier 2013, qui retrace nos actions durant l'année 2012.

 

26-12-2010 : Le Cher baisse, la colère monte ! ; ne manquez pas l'article paru dans "La Montagne" le 26 octobre 2012.

 



 20-10-2012 : Ressources en eau : le manque d’eau de plus en plus fréquent, devient le problème majeur vis-à-vis de la qualité biologique de l’eau, de la ressource halieutique et des usages...

 

19-10-2012 : Les barrages à aiguilles du Cher canalisé n'ont pas résisté à la brusque montée des eaux ! ne manquez pas l'article paru dans "La Nouvelle République du Centre-Ouest" le 19 octobre 2012.

 

04-10-2012 : Bigny-Vallenay : Un peu plus d'une douzaine de pieux sont apparents et semblent implantés comme des palées de 3 pieux pour certains. Au milieu de cet ensemble apparaissent des morceaux de grès travaillés et brisés.

 

22-09-2012 : Bigny-Vallenay : Les archéologues fluviaux découvrent les restes d'anciens sarcophages dans le lit du Cher sauvage à Vallenay (18) ; ne manquez pas l'article paru dans l'hebdomadaire "L'Echo du Berry" le 20 septembre 2012.

 

Communiqué de presse :

La Préfecture et le Conseil Général d'Indre-et-Loire s'engagent ensemble pour l'avenir du Cher canalisé!

Projet global : Les Conseils généraux d'Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher se sont entendus pour financer une étude globale ....

 

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations ou téléchargez notre formulaire d'inscription. Nous vous attendons avec impatience !

Vous trouverez ici les documents ou livres qui ont été édités par nos soins...ou pas!

Gestion de l'eau : agir avec pragmatisme et discernement

Crédit photo SENAT M.le Sénateur Rémy POINTEREAU

AVANT-PROPOS

Madame, Monsieur,

La loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques, dite « LEMA », fêtera fin 2016 ses dix ans. Au moment de son adoption, elle poursuivait deux objectifs principaux : moderniser le dispositif juridique de la gestion de l'eau, qui reposait sur les grandes lois sur l'eau du 16 décembre 1964 et du 3 janvier 1992 et atteindre les objectifs fixés par la directive-cadre du 23 octobre 2000, et notamment l'obligation de résultats pour atteindre le « bon état écologique des eaux » en 2015.

Comprenant 102 articles, elle a notamment reconnu un droit à l'eau pour tous, réformé le régime d'autorisation des installations ayant un impact sur l'eau, modifié le régime dit « du débit affecté », réformé les critères de « classement des cours d'eau » pour préserver leur bon état écologique et celui des milieux aquatiques, introduit des dispositions pour lutter contre les pollutions diffuses dues à l'emploi des produits phytosanitaires, réformé la gouvernance de l'eau, créé des redevances pour pollution de l'eau, pour modernisation des réseaux de collecte, pour pollutions diffuses, pour prélèvements sur la ressource en eau, pour stockage d'eau en période d'étiage, pour obstacles sur les cours d'eau et pour protection du milieu aquatique, mis en place l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), renforcé la portée juridique des schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), amélioré la transparence de la gestion des services d'eau et d'assainissement ou encore modernisé l'organisation de l'activité de pêche professionnelle en eau douce.

Le Sénat avait été la première assemblée saisie de l'examen de ce projet de loi réformant la politique de l'eau, présenté par le Gouvernement 40 ans après la loi fondatrice du 16 décembre 1964 décentralisant la gestion de l'eau au niveau des bassins hydrographiques. Le rapporteur de la commission des Affaires économiques et du Plan du Sénat, Bruno Sido, avait d'emblée identifié trois enjeux majeurs1(*). Comment satisfaire à nos obligations communautaires en conciliant les différents usages de l'eau ? Comment parvenir au « bon état écologique de l'eau » en associant réglementation et redevances de bassin ? Comment conforter la définition territorialisée de la politique des agences de l'eau et assurer la pérennité de leurs ressources financières ?

Les débats en séance publique avaient souligné l'importance de ce texte pour les élus et les collectivités territoriales, dont les responsabilités sont lourdes en matière d'eau potable et d'assainissement.

Dix ans après l'entrée en vigueur de la loi, votre commission de l'aménagement du territoire et du développement durable a considéré qu'il était naturel que le Sénat se penche sur l'application de cette importante réforme, sur l'impact qu'elle a eu sur les collectivités territoriales mais également sur les différents acteurs de la politique de l'eau et sur les difficultés qui sont apparues dans la mise en oeuvre des changements et des principes portés par le texte. Elle a ainsi nommé, le 30 septembre 2015, votre rapporteur pour lui présenter un rapport d'information relatif à l'application de la LEMA.

Comme en 2006, votre rapporteur a pu se rendre compte, au fil de ses auditions et de ses déplacements, que l'eau constitue une ressource unique, au centre de nombreuses activités humaines (agriculture, industrie, tourisme, énergie, transports, pêche, etc.) et que le coeur de l'action publique en matière de politique de l'eau se concentre aujourd'hui sur les potentiels conflits d'usages entre ces différentes activités. Quelle hiérarchie faut-il donner à ces usages ? Quelle articulation faut-il leur trouver sur le terrain ? Comment y associer l'ensemble des acteurs ? Quelles difficultés concrètes et quels obstacles font le quotidien de ceux qui ont à mettre en oeuvre les dispositifs juridiques imaginés et adoptés par le législateur ?

En outre, comme l'a très récemment mis en lumière le rapport d'information de la délégation à la prospective du Sénat intitulé « L'eau, urgence déclarée »2(*), l'eau est un élément essentiel de l'adaptation au changement climatique, ce dernier ayant sur l'eau et sa gestion un impact quantitatif, qualitatif ainsi qu'un impact en termes de prix.

Dans ce contexte, dix ans après le vote de la loi, le bilan de son application semble mitigé. Votre rapporteur a perçu, au fur et à mesure de ses travaux, deux retours différents - sans être contradictoires - en interrogeant les différents acteurs concernés par la loi de 2006 : un constat très largement partagé d'attachement aux grands principes posés par le texte et de l'équilibre de la loi mais un bilan unanimement plus contrasté quant à la mise en oeuvre concrète des différentes mesures contenues dans la loi.

De la simple incompréhension aux rapports conflictuels avec l'administration, un grand nombre de mesures posent aujourd'hui problème et semblent soit mal appliquées ou mises en oeuvre en vertu d'une interprétation trop idéologique, soit trop complexes et floues juridiquement. Votre rapporteur a pu également constater que les situations peuvent être très différentes en fonction des territoires, ce qui montre la très grande latitude donnée à l'interprétation de la loi par les services qui prennent les décisions locales.

En outre, si le contexte est à un encadrement communautaire de plus en plus important avec les risques de contentieux qu'il comporte, votre rapporteur s'est beaucoup interrogé sur les risques d'un excès de « surtransposition » de la directive cadre sur l'eau, qui impose aux États une logique de résultats, et non de moyens.

Dans ce cadre, votre rapporteur a identifié quatre grands pans de la loi au sein desquels persistent des difficultés, et qui pénalisent les acteurs directement impactés par celle-ci :

- la gestion qualitative de l'eau, dans le cadre des objectifs fixés par la DCE mais dont l'évaluation est faite à l'aune de critères de plus en plus exigeants, et avec notamment des tensions encore très présentes sur le terrain en ce qui concerne l'application du principe de continuité écologique, la préservation de l'eau potable avec le double dispositif des périmètres de protection (code de la santé publique) et des aires d'alimentation de captage (code de l'environnement) et les difficultés liées aux pollutions diffuses, oubliant la conciliation avec les activités économiques de ces territoires ;

- la gestion quantitative de la ressource avec notamment les conflits d'usages qui apparaissent conjoncturellement, la gestion collective des prélèvements, prévue par la LEMA qui mutualiser les droits d'eau par des organismes uniques de gestion ;

- la simplification des procédures et l'allègement des normes notamment dans le cadre des autorisations des installations « loi sur l'eau » (installations, ouvrages, travaux et aménagements) ;

- la planification et la gouvernance, avec notamment l'équilibre de la représentation des différents acteurs au sein des instances de bassin.


* 1 Rapport n° 271 (2004-2005) de M. Bruno SIDO, fait au nom de la commission des affaires économiques, déposé le 30 mars 2005

* 2 Rapport d'information n°616 (2015-2016) fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective par MM. Henri TANDONNET et Jean-Jacques LOZACH, 19 mai 2016.

(Lire le rapport complet du sénateur Remy POINTEREAU dans la pièce jointe)

Résolution N° 98, adoptée par le SENAT, visant à agir avec pragmatisme et discernement pour une meilleure gestion qualitative de l’eau
Résolution_SENAT_tas16-098.pdf
Document Adobe Acrobat [36.3 KB]
Proposition de résolution du Sénateur Rémy POINTEREAU
Proposition de résolution_ppr16-247.pdf
Document Adobe Acrobat [76.7 KB]
20160722_Senat_r15-8071_Gestion de l'eau[...]
Document Adobe Acrobat [1'018.6 KB]

L’eau reste la grande oubliée du dossier du réchauffement climatique !

Le Sénat souhaite dédiaboliser la construction de barrages et l'irrigation La délégation sénatoriale à la prospective recommande la création de retenues d'eau pour faire face aux conséquences des dérèglements climatiques. Pour cela, elle souhaite dédiaboliser l'irrigation.

L’EAU, UNE PRÉOCCUPATION POUR L’AVENIR

A. LES TENSIONS SUR LA RESSOURCE VONT S’ACCROÎTRE EN FRANCE

L’approvisionnement en eau n’est pas un problème nouveau.

Il existe depuis toujours et a, dès l’origine, suscité des conflits d’usages que l’on parvenait jusqu’alors à régler sereinement dans un contexte d’abondance de la ressource. Ce temps paraît désormais révolu, même dans notre pays qui n’est pourtant pas soumis à des contraintes géographiques qui l’exposent le plus, a priori, au risque de pénurie.

En effet, sous l’action conjuguée de l’effet du dérèglement climatique sur les températures et le régime des précipitations, de l’augmentation de la population qui entraîne une hausse parallèle de la consommation, de l’évolution des modes de vie, d’alimentation, de loisirs ou de tourisme, de l’accroissement des prélèvements aquatiques pour assurer la production énergétique, notamment nucléaire, il faut s’attendre, dans les années à venir, à la survenance de conflits sévères entre les usagers de l’eau, qui risquent de se cristalliser si l’on ne parvient pas à les anticiper pour les réguler.

B. POURTANT, L’EAU RESTE LA GRANDE OUBLIÉE DU DOSSIER DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Au moment où l’on se réjouissait de l’accord international arraché, le 12 décembre 2015, à l’unanimité des cent quatre-vingt-quinze États parties, en conclusion de la Cop21 tenue à Paris en novembre dernier, il n’est pas anodin de souligner que le mot « eau » n’est mentionné dans aucun des vingt-neuf articles du compromis final.

La thématique elle-même, incluse dans le champ de la négociation à la toute dernière minute, comme un appendice d’un sujet dont elle est pourtant un élément central et qui figure désormais parmi les dix-sept objectifs du développement durable, ne fait l’objet d’aucune mesure spécifique.

On peut néanmoins se réjouir que la Cop21 ait été la première du genre à prendre en compte les enjeux de l’eau, ce qui s’est traduit concrètement par la signature du Pacte de Paris sur l’eau et l’adaptation au changement climatique dans les bassins des fleuves, des lacs et des aquifères3.

Une question :

Sommes-nous suffisamment sensibilisés au risque de pénurie de la ressource en eau ?

L’EAU, OBJET D’UNE PROFUSION DE TEXTES

Alors que l’eau constitue, c’est une évidence, l’élément premier le plus indispensable à la survie de l’Homme et des espèces naturelles, elle demeure paradoxalement d’appréhension complexe. Sa gestion repose sur une multitude de textes et entraîne l’usage d’un vocabulaire si technique qu’un glossaire est joint à ce rapport pour tenter d’en percer toutes les subtilités.

La gestion de l’eau douce en France est d’abord étroitement tributaire de la politique européenne et suppose, en outre, le respect de nombreuses règles relevant de multiples niveaux de production de normes....

Lire la suite du rapport de la délégation sénatoriale à la prospective sur l’analyse de la problématique de l’eau, dont l’importance et l’intérêt pour les années à venir ne sont évidemment pas à démontrer dans le document joint.

Eau, l'état d'urgence est déclaré !
« Eau, tu n’as ni goût, ni couleur, ni arôme, on ne peut pas te définir, on te goûte, sans te connaître. Tu n’es pas nécessaire à la vie : tu es la vie. »
Antoine de Saint-Exupéry - Terre des Hommes – 1939
20160612_Eau urgence déclarée_r15-6161.p[...]
Document Adobe Acrobat [2.1 MB]
Renseignements sur les crues de la Loire et de ses grands affluents

Renseignements sur les crues de la Loire et de ses grands affluents [Texte imprimé] : règles pratiques pour déterminer à l’avance sur différents points du littoral la hauteur et l’époque du maximum des crues de la Loire

Auteur(s)

Comoy, Guillaume-Emmanuel

Editeur(s)

Imp. Montalan

Année(s)

1857

Description

32 p.-[4] p. de pl. dépl. : ill., cartes

Inondations en Indre-et-Loire 1846 - 1856

Inondations du département d’Indre-et-Loire 1846-1856 : Orné de quinze dessins et trois cartes, Dédié à ses concitoyens

Auteur(s)

Rouillé-Courbe

Editeur(s)

Guilland-Vergé

Année(s)

1858

Description

620 p. : 18 pl. h.t. dont 15 lithographies et 3 cartes

Utilisation pratique et complète d'une chute d'eau pour tous les services d'une exploitation minière

Utilisation pratique et complète d'une chute d'eau pour tous les services d'une exploitation minière

Auteur(s)

Lecomte-Denis, Maurice

Editeur(s)

Dunod

Année(s)

1900

Citation

Lecomte-Denis, Maurice, “Utilisation pratique et complète d'une chute d'eau pour tous les services d'une exploitation minière,” Hydraulica, accessed May 11, 2015

Le Cher. Histoire et archéologie d’un cours d’eau

"Le projet collectif de recherche “ Navigation et navigabilités des rivières en région Centre ” s'inscrit dans l'approche systémique des cours d’eau, telle qu'elle se développe depuis vingt ans autour du concept d’hydrosystème. Au cœur de ces interrogations prend place l'espace nautique dans toute sa diversité, ses contraintes géographiques et son épaisseur historique, du Moyen Age à nos jours.

Si la rivière est un espace de navigation, cette pratique a dû composer avec d’autres usages.

Des activités multiples (eau comme ressource, eau comme énergie) ont façonné un paysage tantôt négocié, tantôt partagé, le plus souvent divisé. Le Cher, affluent de la Loire, offre une grande lisibilité de ces états historiques, allant du cours d'eau naturel à la rivière délaissée en passant par la voie d’eau marchande et la rivière-machine. Ces changements s'expriment clairement dans cet ouvrage qui rassemble de nombreux auteurs d'institutions diverses. Présentation des sources documentaires et des sites archéologiques, approches monographiques, contributions thématiques et glossaire forment un important volume, illustré par une riche iconographie permettant de découvrir le territoire fluvial du Cher.

Cette recherche dynamique et pluridisciplinaire, menée de 2004 à 2011, est maintenant au service des chercheurs, des collectivités, des décideurs, des gestionnaires du Cher tout autant que des curieux, des promeneurs et des riverains.

Elle interpellera tous ceux qui ont la responsabilité de construire le paysage de demain."

Sommaire :
  • Une rivière étudiée
  • Historiographie de la recherche
  • Navigation et navigabilités : définitions et perspectives
  • Une rivière aménagée
  • La rivière qui portait bateaux
  • Les équipements du Cher liées à la navigation : pertuis, duits, digues, barrages, écluses et chemin de halage
  • Les eaux marchandes
  • Passer la rivière
  • La rivière au travail, le travail en rivière
  • Le paysage fluvial du Cher
  • Les instruments de la recherche

Sous la direction de Virginie Serna
© FERACF Tours
ISBN : 978-2-913272-28-6
326 pages

Bon de commande
bdc_43e_suppl._racf.pdf
Document Adobe Acrobat [150.5 KB]

Guide touristique de la vallée du Cher

Le Cher part du nord du Massif Central et poursuit son long cours jusqu'en Touraine! 367 km...
Autant dire que son visiteur ne s'ennuie pas : gorges granitiques, plaines céréalières, forêts de chênes ou de pins, vignobles, coteaux de craie, les paysages changent autant que le végétal, et jamais ne se ressemblent.
Pêche et joies nautiques sont au programme, sans oublier les spots sportifs et les écrins patrimoniaux qui jalonnent la vallée du Cher...

Guide hachette 2005
Prix de vente   12,90 €